Le marais des Sagnes

Publié le Mis à jour le

C’est le plus grand marais d’altitude du Parc de Chartreuse. Il est compose de trois milieux naturels : prairies humides à orchidées, hautes herbes refuges roselières et boisements éparses de saules cendrés.

Marais des Sagnes

Situé à une quinzaine de kilomètres au nord de l’agglomération grenobloise, dans le massif de la Chartreuse, le marais des Sagnes se situe sur la commune du Sappey-en-Chartreuse, à l’ouest du bourg.

Marais des Sagnes

A une altitude de 1000 mètres, le marais est enchâssé entre les hameaux des Sagnes au nord et des Beauches au sud. Le marais des Sagnes est traversé par le ruisseau de l’Achard (également nommé ruisseau des Sagnes), lui-même affluent du ruisseau de la Vence.

Marais des Sagnes

La commune du Sappey-en-Chartreuse occupe un val peu allongé évidé dans des marnes de Narbonne, au cœur du synclinal du Sappey (Réf. cit. http://www.geol-alpes.com, Maurice Gidon, 1998-2006).
Le cœur de cette dépression est ainsi formé, d’une part de marnes de Narbonne et, d’autre part, d’alluvions fluvio-glaciaires d’obturation (formées, en grande partie, des produits de l’érosion des marnes).
Ceux-ci ont rempli la dépression au Würmien. La présence du marais des Sagnes résulte de l’accumulation de matériaux sédimentaires fins.
Ceux-ci ont en quelque sorte étanchéifié le sol, ce qui a permis à la zone humide de s’installer.

Marais des Sagnes

Deux thèses s’affrontent pour expliquer la formation du marais. Toutefois, l’une d’elles, celle d’une coulée de boue issue des pentes de Chamechaude, reste le plus probable et est actuellement acceptée :
– Le premier scénario met en cause une coulée boueuse issue des marnes du versant sud de Chamechaude. Celle-là se serait écoulée en direction du Sud-Ouest, pour venir s’appuyer sur le versant est de l’Ecoutoux. Le ruisseau des Sagnes, ainsi barré, aurait permis la naissance d’un plan d’eau dans le val du Sappey, en amont du barrage. Il se serait ensuite comblé de matériaux argileux, issus de l’érosion du bassin versant. Ce scénario, à l’heure actuelle, reste le plus plausible.
– La deuxième hypothèse, qui met également en scène un lac comblé par des éléments issus de l’érosion, s’attache à décrire l’origine différente de celui-ci. Ce lac se serait également formé en amont d’un barrage, mais celui-ci serait issu d’une formation morainique apportée par une langue glaciaire du glacier de l’Isère, remontant jusque là à l’époque Würmienne.

Marais des Sagnes

Le marais des Sagnes est situé un peu à l’écart du bourg dans un vallon sous le hameau des Sagnes.
Le site occupe une superficie de 25 ha 05 a 93 ca 250.593 mètres carrés).

Marais des Sagnes

Autrefois, le marais était entretenu par la fauche destinée à la litière des bêtes.
Ce bas marais alcalin reste exploité par des agriculteurs locaux, pour la fauche et le pâturage de bovins. En hiver, dès que l’enneigement est suffisant, une piste de ski de fond traverse le site. Au Nord du marais, un sentier traverse une partie de la roselière et longe une haie pour rejoindre un affût de bois, construit là en 2003 pour faciliter l’observation de la faune et plus particulièrement des chevreuils du coteau voisin.

Marais des Sagnes

En hiver, lorsque le niveau d’enneigement est suffisant, une piste de ski nordique traverse la marais de part en part.

Marais des Sagnes

Le marais offre une mosaïque de milieux humides : roselières, prairies à orchidées et saulaies à forte valeur biologique. Le site s’insère à la lisière des versants forestiers de l’Ecoutoux dans un paysage agricole traditionnel de moyenne montagne. Le marais est le refuge de nombreux espèces de mammifères, d’amphibiens et d’oiseaux, comme le Chevreuil ou la Bécassine des marais. Il abrite aussi des plantes protégées comme par exemple le Séneçon des marais ou la très belle orchidée, l’Orchis de traunsteiner.

Marais des Sagnes

Sortir de Grenoble direction La Tronche. A La Tronche prendre la D512 via Corenc direction le Sappey en Chartreuse. Entrer dans Le Sappey en Chartreuse. Stationner votre véhicule sur la place du village, puis prendre la route suivante sur la gauche indiquant « Les Sagnes ».

Marais des Sagnes

Suivre cette indication jusqu’au panneau qui indique le début du sentier de découverte.

Marais des Sagnes 074

Jusqu’à la cabane en bois du poste d’observation, le bon chemin est accessible à tous.

Marais des Sagnes

On peut poursuivre la balade par un sentier moins bien marqué, qui vous mènera au cœur du marais et observer, avec discrétion la faune et la flore spécifique de ce lieu.

Marais des Sagnes 127

Vers la lisière des arbres, une trace moins nette permet d’accéder au point le bas des prairies humides.
Marais des Sagnes 144

On peut continuer le chemin sous les bois, derrière les habitations, et déboucher en face de l’aire de pique-nique pour le retour sur la place du village.

Marais des Sagnes 145

Marais des Sagnes 147

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s