Triève

Monestier-de-Clermont

Publié le Mis à jour le

Le village de Monestier-de-Clermont, chef-lieu de canton situé à une altitude de 846 m, est la porte du Trièves, en dessous du col du Fau.

Monestier de Clermont 009

Monestier de Clermont portait autrefois le nom de Monasterium de Clermontis, on peut trouver quelques restes du monastère sur les hauteurs de Monestier, au-dessus de la ferme Petit Jacques et du Garage des Alpes (la station Total).

L’arrivée de l’autoroute A51 a bouleversé le paysage, elle dessert maintenant le tronçon entre Grenoble et le col du Fau.

Monestier de Clermont 010

Le centre du village est maintenant dévié entre l’ancienne place du marché et la maison médicale, ce qui facilite l’accès au centre ville pour les piétons et le stationnement résidentiel. Le rétrécissement n’est plus un problème d’actualité.

Monestier de Clermont 008

Les camions sont interdits à la traversée en transit des communes de Monestier et celle de Vif, depuis l’ouverture de l’autoroute, la circulation sur la RD 1075 est autorisé aux camions de plus de 7,5T, seulement s’ils ne sont pas en transit.

Paul Léothaud (1875-1957), médecin-colonel, Chevalier de la Légion d’honneur en 1917, est né dans cette commune, décédé et inhumé à Florence (Italie). Il est l’auteur de la thèse de médecine : De l’ablation simultanée du calcaneum et de l’astragale...

Monestier de Clermont 001

Construit en 1590 par la famille de Clermont-Tonnerre, relais de chasse du Dauphin, le château de Bardonenche a été acquis par la famille de Bardonenche en 1679, et remanié au XVIIIème siècle.

Pendant longtemps, le château fut le centre de l’animation de la vie politique et économique du Vicomté du Trièves.

Au calme, dans un environnement chargé d’histoire, dans les chambres jadis occupées par les maîtres du lieu ou leurs hôtes vous y serez logés comme des princes.

Dans un des salons d’époque ou dans le parc de ce charmant château du XVIème, Cécile et Thierry se feront un plaisir de vous accueillir. Ils vous feront partager leur passion du château et sa région.

Cécile et Thierry SCHOEBEL

Château de Bardonenche
4 rue du Chateau
38650 Monestier de Clermont

Contact:
+33 (0)4 76 34 03 92
contact@bardonenche.com

Monestier de Clermont 002

Monestier-de-Clermont est accessible par :

  • la D1075 en venant de Grenoble ou de Sisteron ;
  • le TER Rhône-Alpes, sur la Ligne des Alpes, depuis Grenoble en 45 minutes ou Gap/Veynes en 1 h 30 environ, avec 15 aller-retour par jour (dont 6 aller-retour au départ/arrivée de Clelles-Mens) ;
  • la ligne Transisère attribué aux autocars Grindler, ligne N°4500, au départ de Grenoble en direction de Monestier-de-Clermont/Clelles/Mens en passant par Vif, St Martin de la Cluze, Avignonet, Sinard, Monestier-de-Clermont, Clelles Gare, Clelles Village, Mens en maximum 1 h 30 selon les horaires empruntés ;
  • l’autoroute A51 depuis Grenoble.

Monestier de Clermont 007

Monestier de Clermont 006

Monestier de Clermont 005

Monestier de Clermont 004

Monestier de Clermont 003

Publicités

Les mystères du mont Aiguille

Publié le Mis à jour le

Le mont Aiguille, près de Chichilianne, est une dent avancée de la falaise orientale du massif du Vercors, à la limite du Trièves, au sud du département de l’Isère. C’est une des sept merveilles du Dauphiné où l’alpinisme rocheux (sur roche calcaire) est pratiqué, en particulier sur la face nord-ouest.

Mont Aiguille 003

Depuis Chichiliane, une belle balade dans la vallée, permet de découvrir cette montagne et quelques uns de ses secrets.

Les légendes qui se rapportent au mont Aiguille ont parfois retenu l’attention des princes. La plate-forme sommitale apparaissait en effet, dans bien des esprits, comme une sorte d’Eden, un territoire préservé du monde profane.

Mont Aiguille 002

En 1211, Gervais de Tilbury, neveu du roi d’Angleterre Henri II, le décrit comme un mont inaccessible duquel choit une source transparente ; au sommet, de l’herbe verdoie et l’on y voit parfois des draps blancs, étendus pour sécher, selon l’usage des lavandières. Les lambeaux de neige qui subsistent au printemps sur la prairie sommitale et l’imagination du narrateur juché sur la cime du Grand Veymont suffisent pour accréditer la légende des lavandières du mont Aiguille.

Au Moyen Âge, le mont Aiguille, baptisé en latin Supereminet Invius qui signifie  » il se dresse, inaccessible », est perçu comme un énorme rocher d’une hauteur prodigieuse. Les dessinateurs de l’époque le représentent sous la forme d’un champignon ou d’une pyramide renversée.

Sous l’Ancien Régime, il jouit d’une popularité supérieure à celle des géants des Alpes, ignorés du plus grand nombre.

Au XVIème siècle, Rabelais, dans le Quart Livre, relate l’ascension faite par Antoine de Ville de ce qui était encore appelé le « mont Inaccessible » de façon quelque peu imaginaire, tant par la forme de la montagne que par le nom de l’alpiniste ou ce qu’il trouva au sommet : « Ainsi dict pource qu’il est en forme d’un potiron, et de toute memoire persone surmonter ne l’a peu, fors Doyac, lequel avecques engins mirificques y monta et au-dessus trouva un vieux bélier. C’estoit à diviner qui là transporté l’avait. Aucuns le dirent, estant jeune aignelet, par quelque aigle ou duc chaüant là ravy, s’estre entre les buissons saulvé.« 

En 1656, Denys de Salvaing de Boissieu dans Septem miracula Delphinatus (Les sept merveilles du Dauphiné), relate que des déesses chassées du mont Olympe seraient venues se réfugier sur ce promontoire, qui faisait encore partie de la falaise orientale du Vercors. Elles furent surprises dans le plus simple appareil par le chasseur Ibicus. L’affaire provoqua le courroux de Jupiter qui changea le voyeur en bouquetin et sépara le mont sacré du reste du Vercors.

Mont Aiguille 004

Mont Aiguille 005

 Mont Aiguille 001

Mont Aiguille 007

Mont Aiguille 006

Crosière sur La Mira

Publié le Mis à jour le

Site unique en France, inaccessible par tout autre moyen, à découvrir grâce aux croisières du Monteynard, de jour comme de nuit, en groupe ou entre amis, accompagné d’un repas ou d’un diner, en tête à tête ou en formule évènementielle, le bateau La Mira vous emmène sur le lac du Monteynard-Avignonet pour un moment hors du temps.

La Mira

La Mira vous permet de pénétrer dans des gorges sauvages et inaccessibles.

Imaginez un lieu magique, impressionnant de falaises abruptes, variations de schistes noirs ou de calcaires dorés d’où surgissent des ruisseaux et des cascades.

Seul le bateau peut flirter avec cette beauté naturelle et sauvage.

La Mira

La Mira

La Mira

Croisière sur le lac de Monteynard-Avignonet

La Mira

La Mira

La Mira

La Mira

La Mira

La Mira

La Mira

La Mira

La Mira

Coordonnées

Bateau La Mira
38650 Treffort
Tél. : 04 76 34 14 56
Fax : 04 76 34 02 24
E-mail : bateau.lamira@orange.fr

http://www.la-mira.com/

Itinéraire

Accès Treffort

Suivre la D1075 direction Sisteron, ou l’autoroute A51, sortie 13, prendre direction Sinard, Treffort, le Lac.

Coordonnées GPS

N: 44° 54′ 25″
E: 5° 40′ 18″

Accès Mayres-Savel

De la mure, suivez la D116, direction Plage de Savel.

Coordonnées GPS

N: 44° 52′ 52″
E: 5° 41′ 23″

Itinéraire

Google map

Barrage et lac de Monteynard-Avignonet

Publié le Mis à jour le

Le lac de Monteynard-Avignonet est une retenue d’eau artificielle sur le Drac alimentant une centrale hydro-électrique EDF.

La Société Grenobloise de Force et Lumière a été fondée pour exploiter une chute d’eau issue de Monteynard-Avignonet obtenue via une autorisation par le Préfet de l’Isère en date du 24 juillet 1897.

Dés le début du XXème siècle, quelques centrales turbinent l’eau du Drac et ses affluents. Il faudra cependant attendre 1930 avant que le parcours de ce torrent des Alpes ne soit considéré sous un angle industriel nouveau, les gorges profondes qu’il traverse offrant un site favorable à l’implantation en cascade de 4 grands barrages et aménagements hydroélectriques.

Construction du barrage de Monteynard-Avignonet

Le barrage de Monteynard, mis en service en 1962, poursuit vers l’aval l’équipement du Drac commencé avec la construction du barrage du Sautet (1935), suivie des réalisations successives des chutes de Cordéac (1946) et de Saint-Pierre-Cognet (1957).

Fortement équipé pour mettre à tout instant sur le réseau Très Haute Tension (THT) une puissance de pointe de 360 MW, Monteynard est complété à l’aval par l’aménagement de Saint-Georges-de-Commiers (1962) (barrage de Notre-Dame-de-Commiers et centrales de Saint-Georges-de-Commiers et Champ II). Le Drac est ensuite équipé d’aménagements au fil de l’eau jusqu’à sa confluence avec l’Isère : la centrale de Pont-de-Claix associée au barrage du Saut du Moine, les centrales de Drac Inférieur et de Saint-Égrève.

Barrage de Monteynard-Avignonet

Les travaux d’infrastructure ont été conséquents, car le fond de la gorge étroite et profonde était difficilement accessible et contenait des rochers instables. La configuration particulière du site nécessita la construction d’une voûte épaisse de 455 000 m3 de béton pour permettre de loger l’usine au pied du barrage. Deux évacuateurs de crue sont incorporés à l’ouvrage. Quatre prises d’eau sont disposées sur le parement amont et alimentent à travers quatre conduites forcées verticales noyées dans le béton, les quatre groupes de production sous une chute de 127 m.

Barrage de Monteynard

La centrale est mise en service en avril 1962 et la première mise en eau totale est réalisée en avril 1963. À sa construction, Monteynard-Avignonet était le deuxième plus grand barrage artificiel de France, après celui de Serre-Ponçon.

Barrage de Monteynard

Le lac du Monteynard est surplombé par des terrains instables, un glissement de terrain a eu lieu le 7 mars 1981 à la combe d’Harmaliere, un autre à la combe du Mas pourrait concerner 3 à 5 millions de mètres cubes. La brutalité et l’imminence d’un risque de glissement sont toutefois sujettes à débat: un mouvement de grande ampleur est considéré comme peu probable selon les services de l’état, mais une procédure d’expropriation et d’expulsion des habitations situées dans la combe du Mas est néanmoins en cours.

Nouvellement réhabilité par EDF, le belvédère d’Avignonet offre une vue imprenable sur le barrage de Monteynard-Avignonet, les eaux turquoises du lac et au-delà, sur les massifs environnants. A proximité du belvédère EDF, une aire de pique-nique jouxte la petite chapelle d’Avignonet.

Chapelle d'Avignonet

En amont d’un sentier qui descends vers le lac, la chapelle fut bâtie au XIXème siècle sur les ruines de l’ancienne église paroissiale du XVIIème, alors bordée d’un cimetière et d’un presbytère.

Chapelle d'Avignonet

Au moyen-âge, un donjon féodal couronnait le sommet du rocher situé au nord-est de la chapelle et dominant le barrage. Ce mol ou molard est encore, aujourd’hui, appelé le Château.

Molard du Château

Le lac du Monteynard est situé à environ 500 mètres d’altitude, à 25 kilomètres au sud de Grenoble, et à 10 kilomètres de La Mure. Il s’étend sur une dizaine de kilomètres de longueur, et a une largeur moyenne de 300 mètres, avec une profondeur maximum de 115 mètres.

Lac de Monteynard-Avignonet 002

Lac de Monteynard-Avignonet 003

Lac de Monteynard-Avignonet 004

Lac de Monteynard-Avignonet 005

La superficie du lac est de 6,60 km2 (657 hectares). Le lac est délimité par les canyons du Drac et de l’Ébron. Il sépare les vallées du Trièves et de la Matheysine.

Lac de Monteynard-Avignonet 009

Lac de Monteynard-Avignonet 006

Lac de Monteynard-Avignonet 007

Lac de Monteynard-Avignonet 008

Le lac est surplombé par le petit train de La Mure.

Petit train de La Mure

Le circuit passerelles vers l’aventure.

Boucler (ou presque) le tour du Monteynard est désormais possible grâce à deux passerelles himalayennes qui ont été récemment construites. L’une se trouve sur le Drac, l’autre sur l’Ebron. Une troisième passerelle, qui traverserait le lac en largeur, est en projet.

Passerelle himalayenne de l'Ebron

Passerelle himalayenne du Drac

Ce lac est souvent venté c’est pourquoi il est très apprécié des pratiquants des sports de glisse aquatique.

Lac de Monteynard-Avignonet 001

C’est également un site de pêche important, car il possède une grande richesse piscicole (grande variété d’espèces).

Le Syndicat Intercommunal du lac de Monteynard-Avignonet, créé à la mise en eau du barrage en 1963, regroupe 10 communes riveraines.

Une croisière à bord de la Mira est le meilleur moyen de découvrir ce site unique en France, de jour comme de nuit.

Croisière sur le lac de Monteynard-Avignonet

 Belvédère d’Avignonet

Accès par Sinard puis suivre barrage de Monteynard – belvédère d’Avignonet.
Accès libre et gratuit.
Parking à proximité réservé aux personnes handicapées.
Ce site est aménagé pour les personnes à mobilité réduite et déficients visuels (mal et non voyants). Il est unique dans sa façon de traiter les déficiences et offre une mixité des publics dans un cadre exceptionnel.

Autres visiteurs : 1er parking indiqué à droite de la route d’accès obligatoire.

Accès :

Treffort (canton de Monestier de Clermont)
Port et Plages 800 places de parking
Cinq parkings payants (800 places) tous les jours de mai à septembre

Mayres-Savel (canton de la Mure)
Plage 150 places de parking (Camping sauvage interdit)
Payant les week-ends et les jours fériés du 1er juin au 30 septembre (gratuit en semaine).