Parc du château de Vizille

Publié le Mis à jour le

En pénétrant par le portail monumental, le visiteur découvre le parc paysager, dominé par le château. A proximité, les jardins, initialement conçus dans l’esprit de la Renaissance par le conétable de Lesdiguières au XVIIème siècle, ont subi depuis de nombreuses transformations.

› Cliquez sur l’image pour voir le plan en grand

Le grand canal témoigne en particulier de ces profondes modifications. Rectiligne et bordé de chaque côté par un tapis de pelouse, il dessine, en 1619, l’axe de perspective des jardins en traversant le parc depuis la galerie du conétable jusqu’à la cascade. Des parterres de broderies végétales assurent la liaison avec le château.

En 1830, sous l’influence de la mode du jardin romantique, Adolphe Perier supprime les parterres à la française, fait agrandir la pièce d’eau et, par la courbe qu’il lui donne, rompt la perspective. Les abords sont alors plantés de bosquets.

La roseraie créée en 1925 marque le passage du domaine à l’État en tant que résidence d’été des Présidents de la République.

En 2004, l’aménagement du parvis a permis de retrouver des parterres fleuris bordés de buis taillés, dans l’esprit de ceux du temps de Lesdiguières.

Au-delà de l’appréciable écrin de verdure, le parc du Domaine de Vizille est un témoignage exceptionnel de l’évolution de l’art des jardins à travers les époques.

Château de Vizille

Château de Vizille

Château de Vizille

Château de Vizille

Château de Vizille

Château de Vizille

Château de Vizille

Château de Vizille

Château de Vizille

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s