Le tilleul de Réaumont

Publié le Mis à jour le

Tilleul de Réaumont 000

Le tilleul de Réaumont est un arbre célèbre, connu des amateurs de vieilles branches : considéré comme le plus vieil arbre de l’Isère, il aurait été planté en 1390… et souffle donc ses 625 bougies !

Tilleul de Réaumont 005

Vous pouvez le rencontrer lors d’une promenade dans le Bocage du Bessey.

Il se trouve entre l’église et l’école du village, au milieu d’un petit espace de nature préservé, et à ses pieds s’épanouit un tapis d’épimedium, la fleur des elfes, tandis qu’un lierre s’est lancé à l’assaut de son tronc.

Tilleul de Réaumont 001

Le petit village de Réaumont (altitude 358 m) est situé à 4,9 km au nord-ouest de Voiron, à 25,3 km au nord-ouest de  Grenoble.

Si l’exploration avance à un bon rythme pour certains coins de France, il reste plein de départements encore inexplorés pour lesquels nous n’avons que trop peu d’informations. C’est le cas de l’Isère, cette contrée alpine où aucun inventaire n’a encore été mené.

Tilleul de Réaumont 002

Le tilleul de Réaumont est considéré comme étant le plus vieil arbre connu du département de l’Isère. Il aurait été planté en 1390. Situé en plein cœur du village, entre l’église, la mairie et l’école, irrigué par un cours d’eau souterrain, il constitue un élément structurant du paysage local et retient toute l’attention des habitants, des associations ainsi que des visiteurs.

Tilleul de Réaumont 003

Curieuse silhouette que la sienne, massive, imposante, évoquant tant la force que la fragilité et transpirant le poids du temps qui sur lui a laissé ses marques.
Son tronc d’abord maçonné en 1891, a été évidé lors des travaux pour sa sauvegarde entrepris en 2000 ; enfin des étais métalliques ont alors été placés pour permettre un lien entre les deux lèvres du tronc, ils sont visibles en différents endroits, évoquant tantôt une échelle invitant à escalader ses hauteurs et tantôt des rangées de dents plantées au ras du sol. L’écorce a déjà commencé à les avaler.

Tilleul de Réaumont 004

En 2011 une fissure est apparue au pied du tilleul et le maire a confié à L’ONF une mission d’expertise. Voici leur synthèse : une dégradation du bois du collet au sud ouest et des cals cicatriciels qui régressent indiquent la progression des pathogènes endommageant les barrières naturels de protection. Coté sud on observe des zones de bois entièrement dégradés par des champignons et insectes xylophages affectant la totalité de la paroi. Une fissure se met en place préparant la séparation en deux parties distinctes.
Conclusions : cet arbre doit être géré comme un monument végétal. Malgré les multiples défaut qui le fragilisent il est souhaitable de le conserver en l’accompagnant dans sa sénescence. Il ne peut être maintenu tel qu’il est aujourd’hui sans exposer le public à une menace.
L’ONF a proposé la mise en place d’un échafaudage de soutien à installer sous la branche charpentière nord-ouest. Ce travail sera complété par une taille de réduction et d’allègement de celle-ci qui permettra de diminuer son poids.
Il est certain que la suppression d’une partie de la couronne peut être dommageable au bon fonctionnement de l’arbre, lui ôtant du tissu vivant. Mais cette intervention paraît opportune vis-à-vis du danger représenté par le risque d’arrachement de la charpentière nord-ouest.

Tilleul de Réaumont 006

La grosse branche, qui penche là où elle va tomber, a été soutenue par un échafaudage de bois, qui a l’air de faire bien son office. La branche semble se porter assez bien depuis.

Tilleul de Réaumont 007

Le tronc est bien creusé, hélas. Il me semble que c’est là le sort de ces tilleuls qui dépassent les 200-300 ans. Ils se détériorent petit à petit, là où les branches se séparent, l’eau finit par s’infiltrer, et accentuer la décomposition du tronc…

Tilleul de Réaumont 008

Avec ses 15 mètres de hauteur et une circonférence de 9,20 mètres, le tilleul qui est considéré comme le doyen de l’Isère à été labellisé « Arbre remarquable de France » en 2000.

Sous certains angles on Jurerait voir une figure ligneuse mi souriante mi grimaçante, une vraie tête de trogne qui regarde en rigolant intérieurement ceux qui se baladent devant lui, et qui persuadés d’être les seuls à le voir le dévisagent comme si de rien n’était et sans eux même se sentir observés.

Tilleul de Réaumont 009

Ce tilleul est très bien pris en considération par la commune, qui lui a réservé une place entièrement pour lui, avec une zone de protection tout autour de terre engazonnée. La route a été déviée pour lui laisser l’espace suffisant.

La commune très attentive à sa sauvegarde a entrepris des opérations de restauration et de consolidation, aidée par le conseil général et conseillée par l’Office national des forêts (ONF).

Élément patrimonial incontournable de ce petit village la commune a inscrit ce « sujet vénérable » à l’élection de « L’ARBRE DE L’ANNEE 2013 ».
Dans un premier temps, sur avis d’un jury, d’après un dossier sommaire, le tilleul  a été sélectionné pour être le représentant de la région Rhône Alpes.

panos5

Le concours de l’ « Arbre de l’Année », organisé tous les deux ans, a été créé en France en 2011 par le magazine Terre Sauvage, en partenariat avec l’Office National des Forêts.

Arbre_annee_210x270_hd

Le principe : un groupe (famille, classe, commune, entreprise, association…) propose un arbre candidat. Celui-ci est jugé sur ses qualités naturalistes et esthétiques, mais pas seulement : son histoire compte aussi. Une présélection est alors opérée, région par région, avant le vote final.
Finalement, c’est un chêne de Civran qui a été élu, et un chêne breton qui a eu la faveur du public, mais tout de même, depuis 2013, le tilleul de Réaumont a acquis une nouvelle notoriété.

C’est pour sauver le tilleul de Réaumont, que la municipalité a créé la Maison de l’Arbre qui organise une Foire aux arbres chaque année au mois d’octobre. Le tilleul, six fois centenaire, a besoin de soins. Cette manifestation contribuer à lui donner une notoriété inespérée qui a, sans aucun doute, des effets positifs sur sa santé.

18ème Festival de l’Arbre sur le thème :

« les filières du bois »

18 et 19 octobre 2014

Tilleul de Réaumont 010

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s